Voici 6 conseils pour trouver le bon lit

Sommaire

Un bon sommeil est la base de tout. Votre qualité de vie dépend de la qualité de votre sommeil. Et pour bien dormir, le lit est la pierre angulaire de ce sommeil. Matelas, sommier, oreiller ou encore d’autres accessoires assurent la paix de vos nuits. Et comme le 28 mars est la journée nationale du sommeil, voici les conseils à bien suivre.

Testez puis adoptez. Un lit ne s’achète pas à la légère. Et pas sur Internet. Sauf si bien sûr vous l’avez essayer avant. Il est « obligatoire » de se rendre sur place et de bien prendre son temps. Un lit ne se change pas tous les ans après tout. S’asseoir dessus ou tâter sa surface est loin d’être suffisant. Il faut vous allonger plusieurs minutes, fermer les yeux et prendre votre position de sommeil préférée. « Couchez-vous sur le dos : si vous arrivez à passer la main entre les reins et le matelas c’est qu’il est trop dur », explique à MétroNews Stéphanie Schambourg, membre de l’association pour la literie André Renaud. Et si vous dormez à deux, faites le test à deux pour bien vous rendre compte des réactions du matelas avec vos deux corps allongés.

Dur, mou : à chacun sa vérité

L’importance de la "bonne" fermeté. Un bon lit doit aider le relâchement de votre corps. Lorsque vous êtes allongé, il se libère des tensions. Vos muscles et votre colonne vertébrale se détendent. C’est une idée reçue de penser qu’un lit doit obligatoirement être ferme. Avec un couchage trop dur, l’alignement de la colonne vertébrale n’est pas assuré et cela peut causer des points de pression aux hanches et aux épaules. Mais s’il est trop mou, le corps s’enfonce et cela courbe trop votre colonne. Et si vous êtes deux, voyez grand pour les dimensions, si c'est possible : 160 x 200 cm.

Lire l'article Ooreka

Ressort, mousse ou latex? La conception du matelas est un facteur important dans le maintien et le confort. Chaque matériau offre un ressenti différent. En magasin, les détails sont donnés entre ressort, mousse et latex. « Il n’y a pas de technologie meilleure qu’une autre, à chacun de trouver la sienne, selon sa morphologie », analyse Stéphanie Schambourg. Les matelas en mousse correspondent le plus souvent à une recherche de couchage ferme voire très ferme. Les ressorts sont conseillées pour les dormeurs agités. Pour les personnes qui transpirent beaucoup ou celles qui cherchent du moelleux, il faut plus généralement opter pour le latex.

Matelas et sommier de la même marque

La relation sommier-matelas. Le sommier c’est l’amortisseur. Il est essentiel car il absorbe environ 1/3 des efforts subis par le matelas et contribue grandement à l’optimisation du confort mais aussi à l’augmentation de sa durée de vie. Il y a plusieurs types de sommiers : les fixes à lattes et à lattes flexibles, les sommiers à ressort et les sommiers « tête et pieds redevable ». Il est recommandé d’assembler matelas et sommier de la même marque pour un confort optimisé.

Lire l'article Ooreka

Il faut le retourner fréquemment. La grande majorité des matelas disposent de deux côtés distincts : hiver et été avec des matériaux adaptés aux températures des deux saisons. Faites-le dès les premiers jours de température élevée. Au bout de 10 ans et 3 652 nuits il sera alors temps de le changer, comme le sommier. Les signes d’usure ne seront pas compliqués à débusquer. Et puis l’hygiène est une bonne raison. Nous perdons en moyenne entre 30 et 40 centilitres d’eau par nuit. Pour un couple nous parlons donc de quelque 300 litres d’eau par an.

Ne pas négliger l’oreiller

Et les accessoires. Si le matelas est au centre du jeu, il ne faut surtout pas négliger la couette et les oreillers. Pour la couette tout dépend d’où vous vivez et de votre frilosité. Sur l’étiquette, regardez le grammage. C’est le poids de garnissage à l’intérieur : de 500 g/m2 pour les frileux à 200 g/m2 pour les nids bien chaud. Les oreillers, eux, se choisissent en fonction de votre position de sommeil. Si vous dormez sur le dos ou le côté, le soutien doit être ferme. Si vous préférez dormir sur le ventre, il faut se tourner vers les plus moelleux. Il est conseillé de les renouveler tous les 3 à 5 ans.

Aussi dans la rubrique :

Linge de lit

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider