Linge de lit

Écrit par les experts Ooreka

Une bonne literie, c'est d'abord un matelas confortable, adapté à un sommier et à la dimension du lit, mais c'est aussi un linge de lit de choix. La matière du linge de lit fera sa douceur, le garnissage son moelleux et le tout son confort.

Les matières du linge de lit

Linge de lit

Les matières synthétiques

Les matières synthétiques sont obtenues par réactions chimiques. La plus courante des fibres synthétiques en literie, et plus largement dans l'ensemble de l'industrie textile, est le polyester. Dans la confection de linge de lit, il est souvent associé à d'autres fibres, comme la laine ou le coton.

Avantage : Le linge de lit synthétique est le moins onéreux de tous.

Inconvénient : Le linge de lit synthétique comporte des traces de produits chimiques, et donc toxiques.

Les matières artificielles

Les matières artificielles sont obtenues à partir d'une matière première naturelle, végétale ou animale, comme la fibre de lait ou de maïs. La plus répandue des matières artificielles en literie est la viscose, également appelée soie artificielle pour sa grande douceur.

Avantage : Les fibres artificielles, comme la viscose, offrent une très grande douceur au toucher.

Inconvénient : La fibre artificielle est peu utilisée dans la confection de linge de lit.

Les matières naturelles

Les matières naturelles sont directement issues de la nature et gagnent du terrain dans l'industrie textile de la literie. Le coton, la laine, le lin, la fibre de coco et de bambou sont de plus en plus présents dans la composition du linge de lit.

Avantage : De par leur aération, ces textiles possèdent des propriétés naturelles (anti UV, très absorbant, anti bactérien, douceur... ) et ne nécessitent pas de traitement chimique.

Inconvénient : Le linge de lit en fibres naturelles reste rare sur le marché et onéreux.

Notre conseil : jetez toujours un œil à la composition du linge de lit. Les matières sont bien souvent mélangées. L'étiquette vous donnera de précieuses informations : facilité de lavage (en machine ou à la main), degré d'absorption de l'humidité... Et bien sûr, touchez la matière pour avoir une idée de sa douceur.

Linge de lit : les garnissages

Les coussins, traversins, oreillers, couettes, édredons et couvertures matelassées sont soumis au décret n°2000-164, entré en vigueur le 1er mars 2001 qui comporte deux exigences :

  • la non-allumabilité de ces produits, contre tout risque d'incendie.
  • L'hygiène de ces produits, c'est-à-dire l'élimination des risques liés à la présence d'éléments pathogènes.

Notre conseil : vérifiez toujours la présence, sur l'étiquette cousue au linge de lit ou sur son emballage la présence de la mention NF EN ISO 12952-1, NF EN ISO 12952-2 ou « conforme au décret n°2000-164 ».

Les garnissages synthétiques

Avantage : le linge de lit peut être lavé en machine, ce qui garantit une meilleure hygiène. Idéal pour les oreillers et traversins.

Inconvénient : le linge de lit perd en densité au fil des ans. Le synthétique n'est pas un bon isolant thermique : à déconseiller pour les couettes.

Les plumes d'oie et de canard

Avantage : le linge de lit, notamment, les couettes, édredons et duvets, en plumes assure une protection thermique maximale.

Inconvénient : attention aux allergies.

Les mousses ergonomiques

Les oreillers en latex ou en visco-elastique assurent un linge de lit à mémoire de forme (voir aussi notre partie sur les matelas)

Avantage : les oreillers ergonomiques maintiennent la tête, le cou et les épaules dans une position agréable et fixe toute la nuit.

Inconvénient : ce type de linge de lit reste onéreux.

Les fibres naturelles

Avantage : un linge de lit 100 % naturel : du garnissage des oreillers et des couettes aux draps et autres taies. Les fibres naturelles possèdent des propriétés absorbantes, thermo-protectrices et anti-bactériennes.

Inconvénient : le linge de lit 100 % naturel n'est pas accessible à toutes les bourses.

Renseignez-vous également sur les différents garnissages de matelas.

Conseils sur l'oreiller

Un bon oreiller doit permettre une position couchée semblable à la position debout. C'est-à-dire ? La tête, le cou et les épaules doivent rester dans le prolongement du reste du corps.

Très important, le poids de la tête ne doit pas faire pression sur les cervicales. Si, au réveil, des douleurs se font sentir dans le cou, l'oreiller est probablement trop moelleux et ne supporte pas suffisamment le poids de la tête. Trop ferme, un oreiller peut entraîner des douleurs dans le dos.

Si vous dormez sur le côté, préférez un oreiller plus ferme. Sur le dos et le ventre, un oreiller dense mais moelleux permettra de détendre vos muscles.


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
jerome chesnot

conseiller | matelas conseils

Expert

Ib
ingrid brillard

site internet de meubles salons et literie en ligne à prix discount | tidy-home.fr

Expert

JR
jean-andré rognone

vente et conseil de produits d'entretien et de nettoyage professionnel | nettoyer la maison

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Pour aller plus loin


Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !